Espace abonnement Abonnez-vous Renouvelez Service aux abonnés
via

 












Peut-on contrôler les vers blancs? À chaque année, dans de nombreuses municipalités de la grande région de Montréal, recommence le problème du hanneton européen et de son prédateur n° 1, la moufette! Pour cette année, les ravages sont déjà faits. Un internaute, Simon Guillot, nous a demandé les derniers développements sur le contrôle des vers blancs dans la pelouse.

Mieux connaître l’ennemi

D’abord, il faut savoir que le hanneton européen (Amphimallon majalis) complète son cycle vital sur 12 mois. Très tôt au printemps (dès la fonte des neiges), les larves remontent à la surface du sol pour se nourrir des racines du gazon, en particulier le pâturin du Kentucky. Gavées, les larves redescendent dans le sol au début du mois de juin pour entrer en pupaison (métamorphose de la larve en adulte).

Vers la fin du mois de juin ou au début de juillet, les adultes émergent du sol. Ces vols d’adultes (qui ont pour but principal l’accouplement) s’échelonnent généralement sur une semaine. Une fois fécondées, les femelles déposeront leurs oeufs au pied des arbres. Elles semblent préférer certaines essences telles les érables argentés, les bouleaux et les pommetiers, cerisiers, poiriers, etc.

Une fois la ponte effectuée, les premières larves apparaîtront dans le sol à la fin juillet (lors des étés chauds) ou au début du mois d’août. Ces larves passeront par trois stades larvaires. Elles s’alimenteront du mois d’août jusqu’à la mi-octobre, pour ensuite descendre dans le sol et y passer l’hiver. Le cycle recommencera au printemps suivant.

Traiter ou ne pas traiter?

Au printemps, si le nombre de vers blancs par pied carré est inférieur à sept, les dommages disparaîtront au cours de l’été grâce à une fertilisation et à une irrigation adéquates. C’est au milieu de l’été que les moufettes entrent en scène en labourant littéralement les pelouses, afin d’y dénicher les larves bien dodues dont elles raffolent! Certains jardiniers désirant prévenir le problème dès le printemps utilisent un insecticide. Cette pratique est toutefois déconseillée pour les raisons suivantes:
• l’efficacité du traitement est faible, étant donné la grosseur des larves au printemps;
• les moufettes, actives surtout à l’automne, contribuent à diminuer les populations.

Alors, que doit-on faire? Il est essentiel de maintenir un gazon vigoureux et en santé avec de bonnes pratiques culturales, c’est-à-dire fertilisation adéquate, aération, défeutrage, etc. Le gazon se remettra ainsi plus rapidement des dommages. On doit aussi maintenir le gazon à une bonne hauteur (7.5 cm ou 3 po) durant le vol des adultes (fin juin, début juillet). Ceci rendra difficile la ponte des oeufs. Il est également conseillé de réduire la fréquence de l’arrosage au moment où les oeufs et les jeunes larves sont présents dans l’herbe. Dans la région de Montréal, ceci correspond à la fin juillet et au début d’août.

Une nouvelle arme

Un nouvel insecticide a fait son apparition au Canada, il s’agit de l’imidaclopride, qui se vend sous le nom commercial de MERIT®. Ce produit est moins toxique pour les insectes bénéfiques et pour les lombrics que le cabryl et le diazinon utilisés habituellement. Il a un effet résiduel de longue durée dans le sol. Son efficacité, pouvant atteindre plus de 97%, est accrue lorsqu’il est appliqué au cours de la période de ponte du hanneton. L’imidaclopride agit sur les jeunes larves de hanneton dès leur éclosion, les tuant à la fois par contact et par ingestion.

Ce produit n’est cependant pas vendu auprès du grand public. Donc si les problèmes persistent, je vous conseille de faire appel à un membre de l’Association des services en horticulture ornementale du Québec, spécialisée dans les traitements des pelouses (). Ces professionnels vous aideront à lutter efficacement contre les vers blancs dans votre pelouse. Et si vous contrôlez la population de vers blancs, vous éliminerez les problèmes causés les moufettes.

Marie-Fleurette Beaudoin
Responsable des publications horticoles chez Médias Transcontinental



Conseils du pro
1.  Fertilisation des cactus
2.  Fuchsia et coup de soleil
3.  Ayez des principes d'aménagement

Annuaire du jardinier
Trouvez l'expert qu'il vous faut

 








Zone concours















Annoncez chez nous  |  Termes et conditions   |  Politique de confidentialité

Politique de confidentialité



Un site de TC Media
Solutions Consommateurs

Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque Ouest, Montréal, Québec, Canada, H3B 4X9
(514) 392-9000

Tous droits résevés. Médias transcontinental S.E.N.C. © 2014