[Qui sommes-nous?]
[Où sommes-nous?]
[Conservez le charme des plantes]
[Les draps pâles pour contrôler les insectes nuisibles]
[Faire revivre une primevère achetée]
[Connaître les variations du sol sur le terrain]
[Plantes décoratives en hiver]
[Plantez quelques bulbes vivaces originaux]
[Que peut-on composter?]
[De belles plantes au feuillage coloré]
[Comment inviter les papillons chez-soi ?]
[Fuchsia et coup de soleil]
[Bonsaïs d'intérieur: attention!]
[Fines herbes : division du thym]
[ris : quelques activités à faire l'automne]
[Pivoine : brûlure botrytique]
[Plantation d'un hortensia  reçu à Pâques]
[Différenciation entre vivaces et annuelles]
[Vos vivaces en fleurs en hiver!]
[Lis : éviter les sols trop humides]
[Éviter les semis trop denses]
[Zones de rusticité]
[Créer conditions défavorables aux maladies]
[Insectes : la livrée des forêts]
[Plantation des bulbes à floraison printanière]
[Pour avoir un muret fleuri]
[Pour la haie : conifères ou feuillus?]
[La maladie du blanc]

 

Plantation des bulbes à floraison printanière

On devrait planter les bulbes à floraison printanière tels que les tulipes, les crocus, les scilles, les chionodoxes, les muscaris, les perce-tige, etc. avant que le sol ne gèle, idéalement soit au cours de la deuxième ou troisième semaine de septembre (selon le climat de la région) ou plus tardivement si la température est anormalement chaude.

 Pour une même espèce, il est conseillé d'acheter les plus gros bulbes (plus leur dimension est importante et plus la floraison est garantie).

Il est également préférable que les bulbes choisis soient fermes et exempts de cicatrices profondes. Par contre, on ne doit pas s'inquiéter si leur tunique (couche enveloppant le bulbe et ayant l'apparence du papier) est arrachée ou absente.

 Les bulbes peuvent être plantés à différents endroits, soit sur la pelouse (en petits groupes irréguliers), dans la rocaille, la plate-bande, entre les arbustes, au pied des arbres, près du jardin d'eau, etc.

Ce qui importe, c'est que le sol soit bien ameubli et se draine bien. On suggère d'incorporer à la terre un peu de poudre d'os (soit une poignée par trou) ou un engrais pour plantes bulbeuses puis de bien arroser après avoir recouvert de terre les bulbes.

Des bulbes plantés à une profondeur insuffisante risquent de geler au cours des saisons froides et de souffrir de sécheresse en été. Pour cette raison, la profondeur idéale devrait être 2,5 à 3 fois le diamètre du bulbe.

Quant à la distance entre les plants, elle devrait être équivalente au diamètre du bulbe. Aussi, la pose d'un paillis organique (ex. : constitué de feuilles mortes) protégera les bulbes du froid.

À noter que généralement, les bulbes doivent être plantés la pointe vers le haut, à l'exception de la fritillaire impériale que l'on dépose couchée sur le côté.