Espace abonnement Abonnez-vous Renouvelez Service aux abonnés
via

 












© www.millettephotomedia.com


Un aménagement vraiment «choux»
Par Catherine Boudreault, horticultrice

Avec son feuillage ondulé, frisé ou gracieusement découpé, le chou d'ornement est superbe l'automne venu dans nos jardins.

Si, dans l'assiette, le chou est depuis toujours apprécié pour sa teneur en vitamines, au jardin, son élégant feuillage et son camaïeu de couleurs offrent un spectacle permanent. Et, contrairement à ses compagnons de plate-bande, il se pare de ses plus beaux atours avec l'arrivée de l'automne pour véritablement resplendir lorsque le froid sévit.

Une belle et grande famille

Originaire du bassin méditerranéen et des régions tempérées d'Asie, le chou (Brassica oleracea) est l'un des plus vieux légumes du monde. Il est issu de l'hybridation spontanée de plusieurs espèces sauvages apparues il y a des milliers d'années. Son genre, Brassica, compte de remarquables espèces d'annuelles, de bisannuelles et de sous-arbrisseaux, dont le chou pommé, le chou-rave, le navet, le radis et la moutarde noire.

Le chou d'ornement (Brassica oleracea acephala), aussi appelé chou décoratif, est, quant à lui, une création horticole obtenue par de judicieux croisements de choux asiatiques. Cette plante bisannuelle est essentiellement cultivée comme une annuelle. Sa silhouette plus ou moins pommée et son généreux feuillage très décoratif en font un sujet très intéressant pour la culture ornementale.

Même s'il est comestible, le chou décoratif n'a rien à faire au potager. C'est plutôt dans les plates-bandes de nos cours et de nos jardins qu'il trouve sa raison d'être. Il permet de composer un décor original. Il structure et dynamise les aménagements de style tropical. Combiné aux asters, aux graminées ou aux délicates verges d'or, il est tout simplement renversant. Dans les balconnières ou dans de grands pots sur la terrasse, il surprend par sa longévité.

Dans notre assiette, il épate aussi. Tout comme les choux pommés ou les choux frisés traditionnels, le chou d'ornement est bel et bien comestible. Une seule feuille hachée égaiera une salade verte. Son feuillage, plus coriace et plus amer que celui du chou potager, se mange cru ou cuit.

Conseil d'achat

Un plant au feuillage ferme, sans taches ni trous, est en santé. Il faut examiner attentivement le revers des feuilles et l'insertion de celles-ci sur la tige, afin de découvrir si le plant est infesté ou non d'insectes indésirables.

Culture et entretien

Tous les choux d'ornement ont la réputation d'être faciles à cultiver. Ils ne sont pas gourmands et demandent très peu d'entretien.

SOL Ils se plairont dans toute bonne terre à jardin fraîche. Si on les cultive en pot, on utilise un terreau composé de deux tiers de substrat pour culture en contenant et d'un tiers de compost. On choisit un pot qui mesure au moins 18 cm de diamètre et 16 cm de hauteur afin d'offrir au plant suffisamment d'espace pour pousser.

EXPOSITION On les place de préférence dans une situation ensoleillée.

PLANTATION Les jeunes plants sont offerts en caissette et les sujets plus matures, en pot de 1 gallon au printemps et à l'automne, dans plusieurs jardineries et marchés publics. Puisque le chou décoratif possède une racine pivotante, on enfonce le plant dans le substrat jusqu'aux premières feuilles. Pendant sa croissance, la plante prendra de l'ampleur, mais surtout du poids. En la plantant correctement, on évitera de la déséquilibrer.

Certains grainetiers offrent aussi dans leur catalogue des mélanges de semences, ce qui permet d'avoir des variétés différentes à un prix très intéressant. On peut faire les semis à l'intérieur dès le mois de mai ou six à huit semaines avant le dernier gel. À l'extérieur, on sème en pleine terre à la mi-mai. Il faut compter de 7 à 10 jours pour la germination.

INSECTES ET MALADIES Les choux sont parfois la proie de certains insectes et mollusques voraces. La piéride du chou est un papillon blanc qui, malheureusement, au stade de chenille, s'attaque aux feuilles des choux avec insatiabilité. De mai à septembre, il faut donc inspecter nos choux régulièrement et retirer les chenilles à la main. Si le problème persiste, on asperge le plant d'un savon insecticide, deux fois par semaine, pendant deux semaines, en insistant sur le revers des feuilles. On applique ce produit à la tombée du jour, pour éviter d'atteindre les abeilles et autres insectes pollinisateurs.

Si le feuillage de nos choux est plutôt tacheté de jaune, c'est peut-être l'oeuvre du puceron cendré du chou. Cet insecte piqueur suceur est aussi très prolifique. On peut le déloger à l'aide d'un puissant jet d'eau. Si cela ne suffit pas, on procède comme pour la piéride du chou.

Le feuillage du chou fait aussi le régal de la limace, un mollusque gastéropode qui laisse un dépôt argenté sur le feuillage après son passage. Pour l'éloigner, on applique à la base du plant des coquilles d'oeufs broyées ou des aiguilles mortes de genévrier.
Le chou d'ornement n'a pas que des ennemis. Il a aussi des alliés, comme le thym, la sauge et le romarin, qui sont des végétaux répulsifs. On les plante à proximité de nos choux pour tenir à l'écart les visiteurs indésirables.


© www.millettephotomedia.com


'Redbor'(B. oleracea acephala 'Redbor')

Avec son feuillage très densément froissé d'un rouge cramoisi et sa taille - il peut atteindre 1,2 m de hauteur -, 'Redbor' devient un élément très puissant dans un aménagement. On le cultive au centre des massifs et en bordure des plantations pour mettre en valeur sa couleur passion.


© Monique Dumas-Quesnel


'Noir de Toscane'(B. oleracea acephala 'Nero di Toscana')

Aussi appelé chou palmier, le cultivar 'Noir de Toscane', qui mesure de 60 à 80 cm de hauteur, apporte un brin d'exotisme au jardin. Son feuillage lancéolé, d'un vert-gris sombre, est très ornemental, en particulier dans les aménagements d'allure tropicale.

'White Crane'(B. oleracea acephala 'White Crane')

Pouvant atteindre 60 cm de hauteur, Ses petites feuilles vertes, très subtilement ondulées, créent une jolie harmonie avec son coeur blanc crème. À la différence des autres choux décoratifs, 'White Crane' est très utilisé en fleuristerie. Dans la même série, on trouve 'Red Crane', au coeur rouge, et 'Pink Crane', au coeur rose.


© www.millettephotomedia.com



© www.millettephotomedia.com


'Nagoya'(B. oleracea acephala 'Nagoya')

Facile à cultiver tant au jardin qu'en pot sur la terrasse, 'Nagoya' charme avec son feuillage frisé, délicatement ondulé, vert bleuté. Selon les variétés, le coeur est tantôt blanc crème, 'Nagoya White', tantôt rose pourpré, 'Nagoya Red'. À maturité, la plante mesure de 45 à 55 cm de hauteur.


© Les amis du Jardin Van den Hende


'Peacock'(B. oleracea acephala 'Peacock')

Surtout utilisé en bordure, le cultivar 'Peacock' produit un effet tout à fait saisissant avec son feuillage très découpé, d'une finesse remarquable. Qu'il soit vert au coeur blanc crème, comme 'Peacock White', ou pourpre au coeur rouge, comme 'Peacock Red'. De dimension moyenne, il peut atteindre de 35 à 40 cm de hauteur.


© HortiClub


'Pigeon'(B. oleracea acephala 'Pigeon')

'Pigeon' est le chou idéal pour la culture en contenant. Il faut dire qu'il possède de sérieux atouts: un feuillage vert légèrement ondulé tout en rondeur et bien charnu et une hauteur parfaite (environ 25 cm). Offert en trois variétés de plus petite taille: 'Pigeon Purple', au coeur pourpre, 'Pigeon Victoria', au coeur rose, et 'Pigeon White', au coeur ivoire.

De beaux mariages

Pour obtenir un bel équilibre au jardin, on travaille avec peu de couleurs, mais avec les textures et les formes des feuillages. En ajoutant quelques fleurs colorées, on illumine la composition sans la surcharger. Ainsi avec leur feuillage panaché ou uni, veiné de blanc crème ou nuancé de pourpre, agrémenté de nervures saillantes, les choux d'ornement sont parfaits associés à l'angélonia série AngelMist (Angelonia angustifolia série AngelMist), l'héliotrope 'Marine' (Heliotropium arborescens 'Marine') et la cinéraire maritime (Senecio cineraria). Pour créer de la hauteur, on les cultive avec quelques graminées, comme le pennisetum soyeux 'Rubrum' (Pennisetum setaceum 'Rubrum') ou le pennisetum 'Purple Majesty' (Pennisetum glaucum 'Purple Majesty'), ou encore avec la nicotine sylvestre 'Only the Lonely' (Nicotiana sylvestris 'Only the Lonely').

Si on préfère cultiver les choux décoratifs en contenant, on camoufle leur base inesthétique par des annuelles au port retombant, comme le bacopa 'Abunda Giant White' (Sutera cordata 'Abunda Giant White'), le dichondra 'Silver Falls' (Dichondra 'Silver Falls') ou l'hélichrysum 'Silver Mist' (Helichrysum 'Silver Mist').

Saviez-vous que...

... le chou d'ornement est une plante antipollution? Eh oui, ce charmant végétal a la réputation d'être un premier de classe, surpassant le ficus (Ficus) et le dracéna (Draceana), dans la catégorie des plantes filtrantes. Grâce à son feuillage dodu, il peut purifier l'air de notre habitat. Si on le cultive en pot, on peut le rentrer à l'intérieur à la fin de l'automne, juste avant les premières gelées. On l'installe ensuite dans un endroit frais et ensoleillé. Il pourra alors assainir l'air tout en exposant sa parure.

Cet article a été publié dans le numéro de Fleurs, Plantes, Jardins de septembre-octobre 2007(Vol. 18 no 5). Pour vous abonner en ligne, voir sur notre page d’accueil.



Conseils du pro
1.  Fertilisation des cactus
2.  Fuchsia et coup de soleil
3.  Ayez des principes d'aménagement

Annuaire du jardinier
Trouvez l'expert qu'il vous faut

 








Zone concours















Annoncez chez nous  |  Termes et conditions   |  Politique de confidentialité

Médias Transcontinental S.E.N.C.

Un site de TC Media,
Solutions Consommateurs